SST > Nouvel arrêté du 15 février 2021

SST > Nouvel arrêté du 15 février 2021

Les conséquences de la pandémie actuelle ne cesse d'impacter les enseignements. Ainsi, afin d'adapter les conditions de la formation et de la certification de sauveteur secouriste du travail (SST) dans les diplômes professionnels, l'arrêté du 15 février 2021 vient préciser le point des examens pour les sessions 2021.

En effet, pour les candidats scolaires, apprentis ou émanant de la formation professionnelle continue qui présentent l'examen du certificat d'aptitude professionnelle, en contrôle en cours de formation, l'évaluation relative au Certificat de sauveteur secouriste du travail (SST), intégrée à l'épreuve de prévention santé environnement (PSE), est supprimée pour la session d'examen 2021.

Pour le calcul de la note de l'épreuve de prévention santé environnement, les points afférents à la situation d'évaluation pratique et orale des gestes de secours sont donc neutralisés.

La formation SST pourra être mise en œuvre jusqu'au 3 juillet 2021, sous réserve que les conditions de sécurité sanitaire soient satisfaisantes.

Pour l'ensemble des diplômes professionnels, les candidats ayant suivi cette formation de sauveteur secouriste au travail pourront se voir délivrer l'attestation de formation et le certificat SST, si les conditions de délivrance de ces documents définies par l'INRS sont réunies.

Cet arrêté s'applique jusqu'au 31 décembre 2021 inclus.

Pour les Formateurs SST, qui souhaitent en savoir plus, venez rencontrer nos Formateurs de formateurs SST :

CM France SST, le 16 février 2021.

L’interview d’Arnaud DUBROCA par Safety Vigilante

L’interview d’Arnaud DUBROCA par Safety Vigilante

Après Charlotte LECOCQ (Député du Nord, pilote du projet de réforme de santé au travail) en novembre et Michel LEDOUX (Avocat, spécialisé en droit de la sécurité sociale) en décembre, Safety Vigilante nous a fait l'honneur d'interviewer notre PDG Arnaud DUBROCA.

Découvrez cet échange passionnant où différentes thématiques autour des organismes de formation et de la santé au travail ont été abordées comme l'innovation dans l'enseignement, le lien entre la formation S&ST et la Culture Sécurité dans une entreprise, les diagnostics sécurité au travail avec l'outil en ligne gratuit Diag SST ou bien ses meilleures techniques pour communiquer.

Pour plus d'informations sur les activités d'Arnaud DUBROCA, ses conférences ou ses interventions, vous pouvez le suivre sur les réseaux sociaux habituels :
LinkedIn > linkedin.com/in/arnaud-dubroca-90549821
Facebook >

PRAP > Nouveaux documents et outils INRS

PRAP > Nouveaux documents et outils INRS

Un peu plus d'un an et demi après la précédente version d'avril 2019, plusieurs évolutions liées au PRAP 2S, à la formation des dirigeants et au secteur de la Petite Enfance apparaissent dans cette version 9 du Document de Référence PRAP du réseau AMRP. Voici les différents éléments de cette version 2021.

Dispositif PRAP 2S et ALM

Les techniques de mobilisation de personnes sont maintenant remplacées par l’ « Accompagnement de La Mobilité de la personne aidée, en prenant soin de l’autre et de soi » (ALM). Ainsi, un paragraphe explicatif sur l’ALM est ajouté dans le contexte (§1.3) et un domaine de compétences dédié à l’ALM est intégré pour chaque niveau, en remplacement de la compétence 3.3.3 de l’acteur et de la compétence 5.2 du formateur (§4.2.2, §4.3.2, §5.2.2, §5.3.2). Enfin, des épreuves certificatives spécifiques à l’ALM sont créées (§5.2.3, §5.3.3) et une annexe concernant la période transitoire liée à l’intégration de l’ALM est ajoutée, afin de préciser notamment les différentes échéances (§6).

Le matériel obligatoire pour la formation d’acteur, et pour celle de formateur, est mis à jour et exigé aussi bien pour les formations initiales que pour les MAC. Une liste de matériel conseillé est également intégrée (§4.2.5, §4.3.5).

Par ailleurs, il est recommandé aux formateurs PRAP 2S de posséder un diplôme et/ou une expérience professionnelle en lien avec la certification visée (§4.3.1). De plus, les conditions pour devenir formateur de formateurs prap 2S sont modifiées : l’expérience professionnelle en rapport avec la certification visée doit dorénavant être récente et significative, sur plusieurs années (§4.4.1).

Formation du dirigeant

  • l’engagement dans une démarche de prévention est cité comme l’une des conditions de réussite de la formation PRAP (§4) ;
  • la formation du dirigeant devient « vivement » recommandée (§4.1.1).

Maintien et Actualisation des Compétences

Les prérequis sont dorénavant distingués pour les formations initiales et pour les MAC (§4.2.1, §4.3.1 et §4.4.1) ainsi que la nécessité de suivre un MAC pour un acteur en cas de changement de poste est précisée (§4.2.3). Comme en SST, la possibilité de participer à un MAC acteur ou formateur quand l’échéance est dépassée est indiquée, sous réserve que le délai entre la date limite de validité et le MAC ne porte pas préjudice, a priori, à la réussite à l’épreuve ou aux épreuves certificatives. Un formateur dans cette situation ne peut toutefois plus exercer en tant que formateur PRAP jusqu’au suivi de son MAC et à l’obtention de son nouveau certificat (§4.2.3 et §4.3.3)

Information importante : le MAC formateur de formateurs PRAP IBC ne permet plus de valider le MAC formateur PRAP 2S (§4.4.2).

Secteur de la Petite Enfance

Les grilles utilisées lors d'éventuelles formations d'Acteur PRAP à destination d'un public travaillant dans le secteur de la PE sont celles de l’acteur IBC (sur lesquelles les déterminants liés à l’enfant seront notés dans la case « avec qui je travaille ») et les formations déclarées dans Forprev devront être des sessions IBC (§5.2.3).

Le matériel nécessaire n’est plus listé et le suivi de la formation d’élargissement des compétences du formateur PRAP au secteur de la Petite Enfance n’est plus imposé.

Référentiels de formation

La numérotation des compétences de l’acteur est modifiée afin de respecter la présentation utilisée pour celles du formateur (§5.2.2) et la possibilité de dématérialiser l’archivage des grilles certificatives est dorénavant reconnue (§5.2.3, §5.3.3). Des précisions sont apportées dans les référentiels de certification, en particulier le guide de l’épreuve certificative de l’acteur est intégré (§5.2.3).

Organisation et vigilance

Il est rappelé que le PRAP IBC doit s’entendre dans un sens large du terme et englober tout ce qui ne relève pas du secteur 2S (§2.3.1). L’attention est attirée sur la nécessité pour le formateur PRAP, dans le cadre de sa préparation de l’action, de rechercher des informations complémentaires sur le secteur d’activité dans lequel il intervient (§4).

Nota bene : La répartition des jours au sein des semaines de formation de formateur n’est plus précisée (§4.3.4).

Pour en savoir plus, et échanger avec nos formateurs de formateurs PRAP, cliquez ici pour connaître :

Et pour les Formateurs PRAP désireux d'élargir leurs compétences afin de réaliser également des audits en ergonomie, notre session annuelle 2021 aura lieu du 19 au 21 mai :

SST > Sortie du nouveau Document de référence INRS

SST > Sortie du nouveau Document de référence INRS

Comme annoncé dans notre précédent article, l'association INRS vient de sortir la nouvelle version 8 du Document de référence SST. En effet, un an après la précédente version 7 de janvier 2020, aucun changement majeur, mais quelques correctifs et précisions étaient nécessaires. Voici les ajustements de cette version 8.

Savoirs-faire et théoriques

Les référentiels de compétences de l’acteur et du formateur n’associant pas de savoirs ni de savoir-faire, la mention « auxquelles ont été associés les savoirs (savoirs théoriques, savoir-faire) » est supprimée dans le chapitres 4.1.2. Il en est de même pour la mention « auxquelles ont été associés les savoirs (savoirs théoriques, savoir-faire, savoirs procéduraux) » aux chapitres 4.2.2 et 4.3.2.

Préambule, formation continue et matériel

Une partie du chapitre « Préambule » (§1.1) a été réécrite pour préciser :
- le public visé par la démultiplication des formations à la prévention,
- l’objectif du document de référence SST.

Au chapitre 4.2.5, il est précisé que les stagiaires titulaires de l’unité d’enseignement PAE FPSC ou PAE FPS doivent être à jour de formation continue pour prétendre à un allègement de formation pour devenir formateur SST.

Il est précisé au chapitre 4.1.7 que le matériel pédagogique doit être à disposition lors des formations initiales et des MAC.

Formateurs SST

Dans le référentiel compétences des Formateurs SST, les libellés de la Compétence 4 et de la sous-compétence 4.1 ont été corrigés. Toujours dans la compétence 4, la notion d’accompagnement a été supprimée car sujette à interprétation quant à la « mission » du formateur SST (cf. référentiel d’activités) et elle renvoyait encore trop explicitement à la méthodologie de projet.

La rédaction de la sous-compétence 4.1 a été revue pour préciser la compétence détenue par le formateur (que ce dernier mobilisera pour former les acteurs SST) et ainsi faire encore mieux le lien entre les compétences du formateur (en l’occurrence la 4.1) et les compétences de l’acteur (7.1, 7.2, 8.1). De plus, « appliquer des méthodes et des outils » est une combinaison de savoirs et de savoir-faire induits par la compétence « Identifier des risques professionnels ».

Pour ce qui est des MAC Formateurs SST, l’évaluation de la compétence 6 (« animer une action de formation ») a été supprimée car incompatible compte tenu de la nature de l’épreuve (présentation orale d’une séquence de formation). Afin d’évaluer la compétence 6 ainsi que celles relevant du DC2, une évaluation continue est instaurée. Elle consiste à mettre en œuvre des évaluations formatives tout au long de la formation dont les résultats permettront au formateur de formateurs de répondre aux indicateurs de réussite de la grille de certification pour valider les compétences 3, 4 et 6.

> Pour en savoir plus, et échanger avec nos formateurs de formateurs SST, cliquez ici pour connaître :

Et pour les Formateurs SST désireux d'élargir leurs compétences afin de dispenser également les formations SIT - Secouriste International du Travail - reconnues en France et à l'étranger, notre session annuelle 2021 aura lieu du 24 au 26 mars :

Comment le coronavirus provoque la perte d’odorat ?

Comment le coronavirus provoque la perte d’odorat ?

C'est souvent le seul symptôme du coronavirus ! Témoignant d’une atteinte modérée du virus mais néanmoins bien réelle. Que faut-il donc faire en cas de perte de l’odorat ? Combien de temps ce symptôme peut-il durer ? Peut-on y remédier ou accélérer le retour de l’odorat ?

La perte de l’odorat, de son vrai nom anosmie correspond à la disparition de la capacité olfactive. Cette disparition peut être totale ou seulement atténuée selon les patients, et apparaît de façon souvent brutale sans autres signes d’infection. Les recherches médicales indiquent que le coronavirus est un virus qui peut atteindre le nerf olfactif, soit par la muqueuse nasale, soit en pénétrant dans les cellules de l’organisme. C’est d’ailleurs le seul virus à ce jour à provoquer ce symptôme, rendant celui-ci tout à fait caractéristique du coronavirus.

Cette perte d’odorat peut atténuer certaines saveurs, mais peut également s’accompagner d’une agueusie, c’est à dire d’une perte du goût. En effet, le coronavirus, en atteignant les neurones olfactifs, influe également sur le goût. Mais rassurez-vous, tous les patients de la Covid-19 atteints de perte d’odorat ne perdent pas automatiquement le goût.

Vous vous rendez compte que vous ne sentez plus les odeurs ? Ou que votre capacité gustative s’est atténuée du jour au lendemain ? Consultez votre médecin ! Cette consultation doit s’effectuer d’abord, par téléphone, afin d’éviter tout risque de contamination. Il vous faudra alors mettre en place des gestes barrières renforcés en vous isolant chez vous et en avertissant votre entourage. Et naturellement vous devrez effectuer un test, soit PCR, soit antigénique, pour confirmer l’infection à la Covid-19.

Une guérison est-elle possible ?

La plupart du temps, les patients Covid concernés par l’anosmie, retrouvent l’odorat dans un délai de deux mois maximum. Il reste parfois des patients qui, après plusieurs mois, ne constatent aucune amélioration. L’odorat revient pour 3 patients sur 4, dans les deux mois qui suivent leur guérison. Cependant cela reste, dans quelques rares cas, un symptôme Covid-19 persistant, et fait donc l’objet en France de recherches depuis le début de la pandémie en mars 2020 par les médecins spécialisés en ORL. De récentes recherches et études ont permis de mettre au point des protocoles de rééducation olfactive qui préconisent aux patients ayant perdu l’odorat d’opérer quotidiennement des exercices de stimulation olfactive basée sur plusieurs senteurs.

Ces programmes d’entrainement de l’odorat doivent s’étaler sur plusieurs semaines pour être efficaces, et être repris dès que l’on perçoit une baisse de ses capacités olfactives.

Les patients sont invités à sentir certaines senteurs, deux fois par jour : café, vanille, menthe, lavande… D’autres tests sont basés sur des échantillons de rose, de girofle, de fraise, d’eucalyptus, d’épicéa, notamment à base d’huiles essentielles. Ces dispositifs ont pour objectif de permettre aux patients atteints d’anosmie de retrouver beaucoup plus rapidement leurs capacités cognitives de l’odorat. Cette stimulation de l’odorat et de la mémoire peut s’effectuer plus simplement, tous les jours chez soi, avec le café : l’important étant de l’effectuer au quotidien.