Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Bilan des formations SST – Points sur l’étude Cemka

Bilan des formations SST – Points sur l’étude Cemka

Une étude du cabinet Cemka commanditée par l’INRS montre que 50% des entreprises interrogées souhaitent renforcer la partie « Prévention » de la formation SST. En effet, en 2018, plus de 650 000 accidents du travail et près de 50 000 maladies professionnelles ont été reconnus. Pour mettre en œuvre la démarche de prévention, l'employeur doit impliquer les salariés et s’appuyer sur leurs compétences. La formation SST est donc l’une des actions permettant de sensibiliser et d'outiller les opérateurs en matière de prévention.

Dispensée par des Formateurs SST certifiés qui suivent une formation initiale de 8 jours, la formation SST a deux objectifs : porter secours en cas d’accident et participer à la prévention de l'établissement. Afin d’évaluer les apports de cette formation SST, le cabinet Cemka a intérrogé 1 800 salariés et 250 chefs d’entreprises entre avril et juin 2019.

Un SST sur deux a porté secours

Si 90% des stagiaires formés au dispositif SST ont pour principale motivation d’être capable de secourir une victime, 60% d’entre eux déclarent faire cette formation pour pouvoir intervenir sur leur lieu de travail. Près de la moitié des salariés formés déclarent avoir pu apporter leur aide dans le cadre d’une situation nécessitant de porter secours. Dans ce cas, la formation a été jugée utile par 98% d’entre eux.

43% des salariés formés ont fait des propositions d'actions de prévention

« Cette formation SST sur 2 jours permet aux stagiaires de devenir des secouristes dans l’entreprise mais aussi des acteurs en prévention des risques professionnels. C’est l’une des premières portes d’entrée pour sensibiliser les salariés aux risques potentiels ou déjà présents sur leur lieu de travail. » résume Philippe Claudel, responsable du dispositif SST à l’INRS. L’étude montre en effet que près de la moitié des salariés interrogés (43%) sont allés jusqu’à proposer des actions de prévention et que 40% ont été sollicités par leur entreprise pour identifier des situations dangereuses.

50% des établissements souhaitent plus de Prévention

Considérant la double compétence dispensée lors de cette formation SST « porter secours et participer à la prévention des risques professionnels », 50% des entreprises déclarent que la partie « prévention » devrait être renforcée. « Globalement, l’étude met en lumière qu’à l’issue de cette formation, salariés et entreprises sont plus conscients des risques professionnels. Cette tendance est encore plus forte dans les plus petites entreprises où les accidents sont statistiquement moins fréquents et où la prévention des risques professionnels est plus utilisée que le secourisme. » conclut Gérard Moutche, responsable du département Formation à l’INRS. Dans les TPE, les salariés formés au dispositif SST sont donc des ressources importantes pour identifier les risques professionnels et proposer des actions d’amélioration.

Zoom sur la formation SST

La formation SST est une formation qui permet à tout salarié de devenir sauveteur secouriste du travail. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident de travail (AT), mais aussi d’être acteur de la prévention dans son établissement. Pour cela, il suit une formation initiale de 14 heures (2 jours) et un maintien et actualisation des compétences (MAC), ou recyclage, d'une journée tous les 2 ans.

> Plus d'infos sur le dispositif SST

Nouveau Document de Référence APS ASD – Téléchargement et points clés

Nouveau Document de Référence APS ASD – Téléchargement et points clés

L'INRS a sorti son nouveau Document de Référence pour le dispositif ASD. La mise à jour confirme les évolutions que nous avions évoqué dans nos précédents articles. Cette version 8-1 est applicable au plus tard le 1er Janvier 2020.

Pour les formations d'Acteurs APS ASD :

- Les groupes devront être constitués dorénavant de 4 stagiaires minimum et 10 maximum (page 16) comme en SST.

- Les travaux d'inter-session entre le Jour 2 et le Jour 3 sont estimés à 4 heures (page 16) pour prise en compte notamment dans les convocations.

- Les SST à jour de formation peuvent prétendre au Certificat APS ASD, en validant uniquement le DC1 (module "Prévention") de l'APS ASD, si leur certificat date de moins de 6 mois (page 15).

Pour les formations de Formateurs APS ASD :

- Que ce soit pour la formation initiale ou le MAC, les participants doivent être maintenant titulaires d'un certificat de "Formateur SST" datant de moins de 12 mois (page 18).

- Un nouveau Pré-Requis précise (en page 18) qu'il est souhaitable de savoir utiliser un logiciel de traitement de texte ainsi qu'un logiciel de présentation pour se présenter à cette formation.

- Par ailleurs, le nombre maximum de stagiaires autorisé est maintenant de 10, sans minimum requis (page 18).

- En page 18 toujours, les travaux d'inter-session sont estimés à 2 jours (par exemple entre le Jour 3 et le Jour 4).

- Les MAC Formateurs APS ASD passent à 2 jours tous les 36 mois au lieu de 1 jour auparavant (page 18).

 - Le Formateur APS ASD est tenu de communiquer à la structure, la synthèse des travaux de groupe portant sur l'analyse de situations de travail et leurs propositions d'amélioration (C2-4, page 50).

En Annexe E, les matériels pédagogiques nécessaires pour animer les formations APS ASD sont dorénavant indiqués et comportent des nouveaux matériels :

Accompagnement de la mobilité de la personne aidée :

Lit médicalisé électrique (1 pour 5);

Fauteuil roulant à accoudoirs escamotables (1 pour 5);

Draps de glisse (Tapis de rehaussement);

Planche de transfert;

Verticalisateur électrique;

Soulève personne;

Disque de pivotement;

Déambulateur.

Public travaillant dans le secteur Petite Enfance (PE) :

2 mannequins nourrissons (moins de 8 mois) lestés;

2 mannequins enfants (8 mois et plus) lestés;

1 table à langer;

1 tapis de jeu;

1 transat;

1 chaise haute + biberon + assiette et couverts plastiques;

1 lit parapluie avec hamac et ouverture sur le côté;

1 poussette.

Le Document de référence ASD continuera d'évoluer dans une future version (V9) pour intégrer la nouvelle partie de formation de l'APS ASD dédiée à l'"Accompagnement de la mobilité de la personne aidée, en prenant soin de l'autre et de soi" à l'horizon 2021 (idem pour PRAP 2S).

Pour en savoir plus, échanger avec nos Formateurs de formateurs APS ASD et mettre en application ces évolutions, participez à nos prochaines sessions de Maintien & Actualisation des Compétences de Formateurs APS ASD : 

SST : Toutes les nouveautés du mois de Juin 2019

SST : Toutes les nouveautés du mois de Juin 2019

L'INRS vient de sortir 5 nouveaux documents SST dont le nouveau Guide de données techniques et de conduite à tenir SST. Cette version 3, du 25 juin 2019, doit être mise en application dés maintenant dans les formations du dispositif. Voici donc les points saillants de cette nouvelle édition.

Plus de SAIP et prise en compte du CP du 29 mai 2018 du ministère de l'intérieur

Une double page (7 et 8) est dorénavant consacrée à la compétence PROTÉGER scindée en 2 volets distincts : le SNA (avec une information plus complète sur les essais mensuels) et les autres moyens d'information des populations. Dans ce dernier, il est recommandé de s'abonner sur Twitter au compte @Beauvau_alerte qui permet à chacun d'être notifié sur son téléphone en cas d'évènements graves. Facebook offre lui la possibilité au ministère de communiquer par Safety Check pour permettre aux utilisateurs d'indiquer qu'ils se trouvent en sécurité. De son côté, Google relaie également les informations du ministère sur son outil Posts on Google auprès de chaque utilisateur effectuant des recherches dans la zone impactée ou lorsque certains mots clés sont tapés en rapport avec l'évènement (attentat, ouragan, fusillade, lieu...). Enfin, la RATP, Vinci, France Télévisions et Radio France relaient aussi via leurs applications, réseaux ou panneaux les messages si la situation l'exige.

Ces dispositifs s'ajoutent à ceux déjà existants mais comme annoncé dans nos précédents articles, le SAIP disparaît comme l'évoquait le Communiqué de presse du ministère en date du 29 mai 2018.

Enfin, quelques éléments de sémantique ont été apportés dans la conduite à tenir "Que faire" en page 8 et dans les "Alertes particulières" l'INRS rappelle qu'en entreprise, le SST respectera les consignes définies en interne (page 9).

Introduction du 114 dans la compétence FAIRE ALERTER

Le 114 fait son apparition dans les numéros à contacter "hors entreprise". Pour rappel, ce numéro d'appel est réservé aux sourds / malentendants et accessible par SMS, fax, visio et tchat.

Les termes "étouffement total" sont maintenant remplacés par "obstruction grave" dans la compétence EXAMINER et une reformulation du paragraphe lié aux Gasps a également été appliquée.

Dans la séquence sur le saignement abondant, une étape est ajoutée avant la pose du garrot : celle de "reprendre la compression par-dessus l'éventuel pansement compressif".

Dans la description du garrot, il est maintenant précisé "quelques centimètres" au-dessus de la plaie (en page 22), une longueur du lien de toile d'au moins 1,5 mètres et une matière "non élastique" (en page 25). De plus, le maintien de la barre du tourniquet est maintenant évoqué comme la pose du simple garrot sans "barre" qui est détaillée et expliquée.

Dans les cas particuliers, les médicaments anticoagulants sont dorénavant sous entendus (sans être mentionnés) dans les cas où un avis médical est nécessaire.

Précisions pour les étouffements et les brûlures

Pour la méthode des compressions abdominales chez l'adulte, le positionnement du "dos de la main vers le ciel" fait son retour pour le poing fermé. Chez le nourrisson, la description de la zone d'appui par les deux pulpes des doigts est dorénavant décrite en détails page 32.

Un Nota bene est ajouté en page 37 pour rappeler qu'aucun produit ne doit être appliqué sur une brûlure sans avis médical et un autre en page 38 précise de ne jamais "percer les cloques" face à tout type de brûlure.

Du nouveau pour les plaies ?

Une nouvelle étape est ajouté après le "nettoyage" dans la conduite à tenir : "Désinfecter la plaie en fonction des consignes du médecin du travail" ainsi qu'une reformulation du paragraphe lié à la validité du vaccin antitétanique auprès du service de santé au travail ou par un autre professionnel de santé (page 46).

Clarification pour la RCP

  • Le paragraphe 1 des cas particuliers (initialement en page 53 et consacré à l'enfant et le nourrisson) est supprimé car largement évoqué dans le tableau des justifications page 57 et 58 de cette version 3.
  • Dorénavant, en plus des insufflations qui ne pourraient être réalisées, "le SST qui ne se sent pas capable, réalise les compressions thoraciques en continu".
  • Enfin, l'utilisation du DAE chez un enfant ou un nourrisson (avec les appareils adaptés) est maintenant détaillée dans le paragraphe 2 de la page 54.

De manière générale plusieurs "coquilles" ont été corrigées et une sémantique plus en lien avec le PSC1, a été adoptée sur l'ensemble du document.

Mise à jour de deux Fiches Outils

Nouvelles grilles de certification Niveau 1

Deux nouvelles grilles doivent être désormais utilisées lors des épreuves certificatives SST Niveau 1. Les corrections suivantes ont été apportées :

- Ajout en pied de page d'une mention à la dernière version du document de référence ;
- Pour la grille formation initiale SST : Retrait des numérotations des sous-compétences dans la colonne "objectifs intermédiaires" pour  C2, C3, C4 et C5 et reformulation de l'énoncé des conditions d'acquisition de la C6 ;
- Pour la grille des MAC SST : Retrait du logo INRS et de la colonne "Commentaires" puis correction du libellé C7.

Vous pouvez au choix :
- les imprimer et les remplir manuellement ;
- les compléter et les enregistrer sur ordinateur ou tablette/smartphone avec Acrobat Reader :

  • Vidéo de démonstration sur Smartphone pour la grille des MAC SST ⟶
  • Vidéo pour remplir la grille des formations "initiales" SST sur ordinateur  ⤵︎

Pour en savoir plus :

Et si vous souhaitez échanger avec nos Formateurs de formateurs :

Nouvel ouvrage pour l’Aide et le Soin à Domicile chez France SST

Nouvel ouvrage pour l’Aide et le Soin à Domicile chez France SST

Édité en Mars 2019, ce nouvel ouvrage de 211 pages est destiné à tous les intervenants de l'accompagnement à domicile, les Acteurs Prévention Secours et les Formateurs APS ASD. Ce guide comprend une fiche pratique par activité clé de l’accompagnement, soit 26 fiches au total.

Ces dernières sont organisées en 4 chapitres :

➭ L'aide à la vie quotidienne;
➭ L'aide à la personne;
➭ La prévention des risques professionnels;
➭ La qualité de l'accompagnement à domicile.

Pour chaque fiche, une structure identique comprenant les rubriques suivantes :

➤ Présentation de l’activité : Définition, Objectifs, Supports & outils;
➤ Bonnes pratiques : À faire, À ne pas faire et Les règles d’or;
➤ Mises en situations : Comment réagir si…?
➤ Pour aller plus loin : Éclairages juridiques, recommandations et outils.

Et enfin, un quizz pour tester vos connaissances. Ce guide, au format 15 x 21 cm, est concret et opérationnel et vise à articuler les valeurs d’une organisation aux décisions et aux actions du quotidien. Il s’appuie sur l’analyse des situations concrètes qui structurent un métier ou une activité : les comportements de référence sont identifiés et formalisés dans ce guide opérationnel, que l’on peut garder à portée de main et consulter à tout moment.

Nouvelle obligation de maintenance des défibrillateurs

Nouvelle obligation de maintenance des défibrillateurs

Le décret du 19 décembre 2018 (consécutif à la loi du 28 juin 2018) précise sans équivoque que «la maintenance des Défibrillateurs Automatisés Externes (DAE) est réalisée soit par le fabricant ou sous sa responsabilité, soit par un fournisseur de tierce maintenance, soit, si le propriétaire n’est pas l’exploitant, par l’exploitant lui-même».

Détails de la maintenance

En tant que dispositif médical, seul un technicien habilité est apte à intervenir sur un DAE. Pour effectuer la maintenance, il procède à la révision des installations (défibrillateurs et boitiers) et effectue les vérifications suivantes :

  • La mise à jour du logiciel interne, permettant au défibrillateur d’avoir les messages vocaux en conformité avec les recommandations de l’ERC et de bénéficier de toutes les améliorations techniques apportées par le fabricant.
  • Le changement éventuel de la pile de sauvegarde interne qui concerne certains modèles pour déclencher l’horodatage et/ou la pile lithium.
  • La vérification du boitier contenant le DAE avec contrôle des branchements et test du fonctionnement total du boitier mural.
  • La vérification du bon fonctionnement du DAE avec contrôle de la batterie et des auto-tests.
  • Les tests de sécurité électrique et mesure d’énergie délivrée.
  • Le contrôle des dates de péremption des accessoires (électrodes adultes, kit de secours, pile lithium…), remplacement si nécessaire.
  • et bien sûr la réparation et échange si nécessaire.

Conduite à tenir pour l’exploitant

Entre deux maintenances, il est recommandé de suivre la procédure suivante afin d’optimiser le suivi et les conditions d’utilisation du dispositif :

  1. Former les personnels à l’utilisation du DAE.
  2. Désigner un responsable du suivi du DAE.
  3. Mettre en place un registre de maintenance.

    Attention ! A partir de 2020, les défibrillateurs passent en classe III, soit la catégorie de risque la plus élevée pour les dispositifs médicaux (DM). Cette nouvelle réglementation européenne a été publiée au JOUE (Journal Officiel de l’Union Européenne) le 5 mai 2017. L’exploitant doit tenir un registre de maintenance où il recense toutes les opérations effectuées sur son lot d’appareils. Il doit être conservé 5 ans après la fin de l’exploitation du DM.

  4. Mettre le DAE dans un lieu visible et facilement accessible.
  5. Ne pas exposer le DAE à la chaleur (+40°) ou au froid (-0°). En extérieur, il est impératif de positionner un boîtier chauffant, à l’ombre pour éviter l’effet de serre provoqué par les rayonnements du soleil.
  6. Enregistrer le DAE. Le décret  n° 2018-1259 du 27 décembre 2018 relatif à la base de données nationale des défibrillateurs automatisés externes, spécifie que les exploitants de DAE doivent déclarer le lieu d’implantation ainsi que l’accessibilité territoriale de leur parc.
  7. Vérifier régulièrement l’état extérieur du DAE:

    a) Vérification visuelle de l’appareil et des accessoires (avec leur date de péremption).
    b) S’assurer que le(s) voyant(s) de contrôle vert(s) clignote(nt) : tous les appareils possèdent un voyant pour leur état général. Certains en possèdent également pour indiquer le bon fonctionnement des électrodes, le restant de charge de la pile lithium, voire la nécessité de maintenance.
    c) Vérification fonctionnelle de l’appareil selon les recommandations du fabricant.

  1. Déclarer tout dysfonctionnement observé sur le DAE en cours d’utilisation pouvant avoir ou ayant eu une incidence sur l’état de santé de la personne secourue, d’un utilisateur ou d’un tiers.

Que faire suite l'utilisation opérationnelle du DAE ? 

Dans le cas où un défibrillateur a été utilisé sur une personne en arrêt cardiaque, il est fortement conseillé de faire vérifier le matériel par un technicien agréé pour récupérer les données médicales et réaliser une maintenance de précaution dans les plus brefs délais.

Le fabricant peut transmettre les données à l’observatoire national du secourisme (ONS) pour améliorer la prise en charge des victimes d’un arrêt cardiaque.

→ Par ailleurs, il est à noter, qu’en cas de non-respect des consignes du fabricant concernant la maintenance, la responsabilité de l’exploitant pourrait être engagée si un incident était imputable à un défaut de maintenance.

Nouveau Plan d’Actions Prévention SST

Nouveau Plan d’Actions Prévention SST

Le nouvel outil pédagogique INRS pour les Formateurs SST, qui avait été annoncé avec la sortie du dernier Document de Référence SST (V6 du 21 décembre 2018) vient de sortir. Ce Plan d'Actions Prévention SST permet d'illustrer de manière ludique, visuelle et interactive les compétences liées à la prévention des risques professionnels présentent dans le référentiel compétences de l'INRS.

Composé de 11 pictogrammes aimantés, 2 ventouses de fixation et un support pliable avec oeillets, ce Plan d'Actions Prévention SST vous permet d'interagir avec les stagiaires, notamment lors du développement des Compétences 6, 7 et 8 en début de formation.

Très apprécié et très utile en session de MAC (Maintien et Actualisation des Compétences), il pourra également être utilisé lors de l'Epreuve Certificative n°2 et bien évidemment en débriefing ou en commentaires de toutes les évaluations formatives comme par exemple les Cas Concrets positionnés à la fin des différentes séquences Secourir.

Indiqué en Annexe 3 du nouveau Document de Référence SST, ce Plan d'Actions Prévention reste dans la rubrique des "Autres outils pédagogiques préconisés" page 60, donc ne constitue pas une obligation d'utilisation pour l'instant mais fortement recommandé en complément du Plan d'intervention qui reste lui obligatoire.

Au tarif de 32 € l'unité auquel il faudra ajouter 7€ de frais de port, vous pourrez commander ce nouvel outil exclusivement auprès du magasin de l'INRS sous la référence AS335, avec le nouveau bon de commande téléchargeable ci-dessous :

Pour en savoir plus, et appréhender cet outil avec précision lors des séquences Prévention du Domaine de Compétence 2, nous vous invitons à télécharger la "Fiche Outil - Prévention n°3" de l'INRS. Vous y trouverez les contextes d'utilisation, la signification des pictogrammes et les différentes possibilités d'animation et de positionnement.