Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le terme « Troubles Musculo-Squelettiques » (TMS) regroupe un ensemble de maladies localisées au niveau des articulations des épaules, des poignets, des coudes, du rachis ou encore des genoux.

Ces pathologies touchent les muscles, les tendons et les gaines tendineuses, les nerfs, les bourses séreuses, les vaisseaux sanguins, les articulations, les ligaments, la périphérie des articulations des membres supérieurs, la colonne vertébrale et les membres inférieurs.

Les pathologies les plus fréquentes 
Toutes les parties du corps que nous venons de décrire peuvent subir une affection de type musculo-squelettique. Les muscles, les tendons, les nerfs et les articulations sont les structures les plus souvent touchées. Les symptômes ou les plaintes telles que douleurs, lourdeurs, raideurs apparaissent très progressivement et sont subdivisés en 3 niveaux :

• Niveau 1 : les plaintes apparaissent durant une activité et disparaissent au repos ;
• Niveau 2 : les plaintes apparaissent rapidement lors des activités et mettent plus longtemps à disparaître au repos ;
• Niveau 3 : les plaintes telles que douleurs, lourdeur, raideurs sont chroniques et persistent durant les autres activités et au repos.

Les maladies les plus répandues touchent surtout les membres supérieurs :

  • au niveau de l’épaule : le syndrome de la coiffe des rotateurs, tendinite du sus épineux,
  • au niveau du coude : l’épicondylite, l’épitrochléite,
  • au niveau du poignet des syndromes canalaires : carpien, Guyon,
  • au niveau de la main : tendinites…,
  • affections neurovasculaires : syndromes de Raynaud, du marteau hypothénar,
  • affections musculaires et discales : les lombalgies, au bas du dos, syndrome tensionnel de la nuque.

Les membres inférieurs peuvent eux aussi être atteints, par exemple chez les salariés travaillant à genoux ou accroupis qui peuvent être victimes de bursite (ou hygroma) du genou (épanchement de liquide synovial des bourses séreuses autour des articulations).
Chez les salariés répétant les flexions et les extensions de la cheville, c’est le tendon d’Achille (muscle situé au-dessus du talon) qui peut être touché.

Pour en savoir plus, participez à notre prochaine formation certifiante de :