Aujourd’hui, 29 avril 2020, vient d’être mis en ligne les nouvelles lignes directives du Conseil Européen de Réanimation (ERC). France SST, vous propose donc, dans cet article, un résumé traduit de la « Section 8 » sur les premiers secours dans cette période de pandémie.

Toute victime peut être porteuse

Tout d’abord, le Conseil Européen préconise pendant tout le temps de la pandémie de COVID-19, de considérer que toute victime est atteinte du COVID. En effet, la victime peut être asymptomatique et néanmoins être porteuse du virus.

Pour rappel, il existe un Auto Test en ligne qui permet à tout le monde de savoir en quelques minutes s’il a les symptômes du Covid-19 > https://bit.ly/AutoTestMC

EPI et priorisation des conseils nationaux

Dans un second temps, l’ERC recommande de suivre impérativement les conseils nationaux sur la distanciation sociale et l'utilisation des équipements de protection (EPI) qui sont préconisés.

Toutefois, le Conseil précise que l'utilisation d'EPI (gants, masques, lunettes de protection, etc.) peut ne pas être applicable à tous les premiers secours, mais il faut toujours veiller à protéger la victime et le secouriste.

Si la victime a un écran facial, ou un masque, disponible à proximité, il faut l’encourager à le porter tout en étant soigné. Il pourrait également être pertinent d’utiliser des pansements, des bandages, ou autres matériels de soin provenant de l'extérieur de la zone immédiate de contact.

Les membres d’une même famille confinée, s'ils le souhaitent, peuvent être encouragés à fournir les premiers soins directement.

Conduite à tenir générale du témoin secouriste

- Appelez immédiatement une assistance médicale (18, 15, 112 pour la France) ;
- Si possible, portez des gants lorsque vous touchez ou manipulez la victime ;
- Portez un écran facial, ou un masque, si disponible et tentez également d’en positionner un sur le visage de la victime ;
- Manipulez uniquement ce qui est absolument essentiel, en vous rappelant que toutes les surfaces à proximité de la victime peuvent être contaminées ;
- Fournissez uniquement les premiers soins essentiels afin de limiter votre temps d'exposition. Cela peut inclure par exemple, le contrôle des saignements abondants, l'application d'un pansement ou d’un CHU, l'utilisation d'un auto-injecteur d'adrénaline (pour les Formateurs SIT en dehors de France), l’évaluation de la conscience et le positionnement d'une victime ;
- Après l'intervention, il est important de retirer et d’éliminer tout EPI ;
- Se laver soigneusement les mains avec du savon et de l'eau chaude (ou une SHA) pendant au moins 20 secondes ;
- Laver tous les vêtements dès que possible ;
- Soyez attentif à votre état de santé afin de consulter un médecin le cas échéant.

Conduite à tenir suite à un ACR

Pour les patients confirmés ou suspectés COVID, le Conseil de réanimation recommande les changements suivants sur la base du récent examen des informations de l'ILCOR :
- La conscience peut toujours être évaluée en secouant doucement la personne et en lui donnant des ordres simples ;
- Par contre, lors de l'évaluation de la respiration, et afin de minimiser le risque de transmission, l’ILCOR conseille de ne pas ouvrir les voies respiratoires et de ne pas placer le visage à côté de la bouche et du nez de la victime. Cette ligne directrice a été établie le 24 avril 2020 et sera probablement sujette à des évolutions en fonction des connaissances liées au COVID-19. Comme les pays sont à des stades différents de la pandémie, il peut y avoir des différences internationales dans la pratique ;
- Appelez les services médicaux d'urgence (18, 15, 112 pour la France) si la personne ne répond pas et respire normalement ;
- Lors de la réanimation, si le secouriste est seul, il est conseillé de mettre le téléphone en haut parleur avec le centre d’alerte et de régulation pendant toute la réanimation ;
- Pendant la réanimation cardiaque, le Conseil européen recommande au secouriste de placer un chiffon ou une serviette sur la bouche et le nez, avant d'effectuer les compressions thoraciques et la défibrillation. Cela pourrait réduire le risque de propagation par voie aérienne ;
- Après avoir effectué la réanimation cardiaque et dés que possible, il est conseillé au secouriste de se laver les mains soigneusement avec de l'eau et du savon (ou SHA) ou se désinfecter les mains avec un produit à base d'alcool pour les mains et de contacter les autorités sanitaires locales pour se renseigner sur le dépistage, après avoir été en contact avec une personne soupçonnée ou confirmée COVID.

Recommandation pour le personnel de répartition médicale d'urgence en cas de suspicion ou de confirmation COVID-19 chez l'adulte, l'ERC recommande de ne donner que les instructions de massage cardiaque seul (sans insufflations) pour les secouristes non formés (PSC1, SST ou SIT).

Pour les Formateurs SST, l'INRS s'est également adapté à ces nouvelles recommandations en publiant une information sur son site internet, dans une parution ce jour.