Lors des prises de mesures électroniques des paramètres vitaux, deux problématiques majeures de crédibilité sont souvent constatées en formation puisque de véritables appareils opérationnels sont utilisés (tensiomètre, oxymètre de pouls, thermomètre, etc...).

Ainsi, les valeurs relevées sont "faussement bonnes" et les formateurs doivent indiquer à l’oral une autre valeur (85% de saturation au lieu des 98% affiché, 8/4 de tension au lieu de 12/8 affiché, etc...). Par conséquent, l’intervention du formateur pour corriger une « vraie fausse valeur indiquée » est peu pédagogique et le stagiaire marque souvent un temps d’arrêt en stoppant la dynamique de la conduite à tenir choisie.

C’est pour ces raisons, que J. MITTEREAU (SDIS 36), Biolink System et Emergency Material Group France ont développé des appareils électroniques de simulation, réglables à la demande, via une application sur smartphone. Plus d’un an après les premiers contacts, un tensiomètre, un thermomètre et un oxymètre de pouls sont désormais commercialisés et pilotables via l’application Rescue Learn (sur Android).

Le formateur peut ainsi créer à l’avance son scénario et accoupler les appareils, afin que le stagiaire une fois en situation, lisent directement les valeurs simulées sur l’appareil (avec une potentielle valeur critique sur la « fausse victime ») et puisse déterminer avec précision et sans interruption la parfaite conduite à tenir (administration d’oxygène, position d’attente, etc...).

Ces paramètres sont modifiables en temps réel et en fonction de la situation et le formateur peut même rendre la lecture non fiable à l’aide d’un curseur de fiabilité, si l’appareil est mal positionné. Par conséquent, le stagiaire est immergé au plus près dans la réalité de l’intervention et le formateur peut réellement évaluer les compétences du stagiaire à agir... et à réagir !

Enfin, l’application permet de créer des fiches d’évaluation en PDF qui pourront être envoyées ultérieurement à l’équipe pédagogique. Pour conclure, et se tourner vers l’avenir, les développeurs travaillent actuellement à l’ajout d’appareils supplémentaires comme le glucomètre, de détecteur de monoxyde de carbone, déclenchable à distance, ainsi que des mesures de gaz pour le domaine incendie.

Félicitations et bonne chance à eux.

France SST, le 27 janvier 2022