Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La réglementation en matière de conception des lieux de travail ne fixe pas de dimensions minimales pour les espaces de travail ni pour les postes de travail : celles-ci doivent être adaptées à la nature de l’activité.

D’application volontaire, la norme NF X 35-102 « Conception ergonomique des espaces de travail en bureaux » préconise toutefois un espace minimum de 10 m² par salarié, que ce soit en bureau individuel ou collectif. La surface minimale est de 15 m² par personne pour les espaces collectifs bruyants (si les tâches nécessitent des échanges verbaux tels que des communications téléphoniques par exemple).

Au-delà d’une superficie minimale, l’agencement des espaces est également un facteur important en matière de santé au travail. L’aménagement du poste de travail, l’organisation des tâches et l’implantation du mobilier doivent notamment favoriser le changement volontaire de posture afin de limiter les TMS (troubles musculo-squelettiques) liés aux postures statiques. Les machines bruyantes (photocopieuses, imprimantes, etc.) doivent être isolées ou installées dans un local à part.

L’organisation des espaces de travail entre eux doit tenir compte de la fréquence des interactions entre les salariés. Enfin, la conception des espaces doit permettre l’usage des accès, des passages et des mobiliers aux personnes à mobilité réduite.

Pour en savoir plus, participez à notre prochaine formation certifiante de :

Ou à la formation certifiante de :