Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Pour assurer l’hygiène des salariés ainsi que de bonnes conditions de travail, l’employeur doit fournir un certain nombre de moyens leur permettant d’assurer leur propreté individuelle.

Il s’agit notamment de vestiaires, de lavabos, de cabinets d’aisance (communément mentionné dans le Code du travail afin de désigner les toilettes en entreprise), voire de douches. Le nombre de toilettes à concevoir dépend de l’effectif de l’établissement, en prenant en compte le nombre maximal de travailleurs présents simultanément dans l'établissement, que ces derniers soient en CDD ou en CDI, à temps complet ou à temps partiel. Le personnel féminin et le personnel masculin doivent disposer de cabinets d’aisance séparés. Le décompte est donc à faire distinctement pour les femmes et pour les hommes, par tranches de 19 personnes.

Ainsi, il conviendra de prévoir à minima :
 - 1 cabinet d’aisance pour 1 à 19 femmes,
 - 2 cabinets d’aisance pour 20 à 39 femmes, etc...
 - 1 cabinet d’aisance pour 1 à 19 hommes,
 - 1 cabinet d’aisance et un urinoir pour 20 à 39 hommes, etc...

La réglementation impose également un certain nombre d’aménagements pour ces cabinets qui doivent par exemple comporter chacun un point d’eau, être équipés de chasse d’eau et de papier hygiénique, disposer d’une aération conforme, être convenablement chauffés, disposer de portes pleines à fermeture intérieure et décondamnables de l’extérieur…

Enfin, il convient de noter que des dispositions spécifiques sont prévues en ce qui concerne :
 - les lavabos (l’eau doit être potable, à température réglable et être distribuée à raison d’un lavabo pour 10 travailleurs au plus);
 - les douches (mises à la disposition des travailleurs dans les établissements où sont réalisés certains travaux insalubres ou salissants, tels que les travaux effectués dans les égouts, les travaux d'abattage des volailles, les travaux occasionnels et poussiéreux exposant à l'amiante, etc...);
 - les vestiaires (vestiaires séparés dans les établissements employant un personnel mixte, vestiaires collectifs ou individuels en fonction des métiers, etc...).

Des dispositions particulières existent pour les chantiers de moins de quatre mois qui peuvent bénéficier de dérogations aux obligations propres à tout lieu de travail. Il est notamment possible de s’équiper de véhicules de chantier spécialement aménagés afin de permettre aux travailleurs de disposer de cabinets d’aisance.

L'équipe France SST